2- Sacrement de la chrismation

Le sacrement de la chrismation (ou confirmation) complète le sacrement du baptême et s’accomplit immédiatement après lui, comme s’il s’unissait à lui. La Chrismation consiste à oindre d’huile sainte, le Saint Chrême la nouvelle personne baptisée afin qu’elle reçoive le don du Saint-Esprit Au IIIe siècle, saint Cyprien de Carthage écrivait : « Le baptême et la chrismation sont deux actes de baptême distincts, bien qu’ils soient unis par le lien interne le plus étroit de sorte qu’ils forment un seul tout, indissociable par rapport à leur accomplissement.

Lors de l’accomplissement du sacrement de la chrismation, le prêtre oint de manière cruciforme le nouveau baptisé les principales parties du corps responsables des actions, des sentiments et des capacités : front, yeux, narines, bouche, poitrine, bras et jambes – avec les mots : « Le sceau du don du Saint-Esprit. Amen ». Le Saint-Esprit descend sur un chrétien et sanctifie sa nature spirituelle et physique – les membres du corps et les sens. La personne devient le temple du Saint-Esprit.

Dans le sacrement de la Confirmation, le Saint-Esprit descend sur le nouveau baptisé, lui conférant les dons de la grâce. La confirmation, comme tous les autres sacrements, a son fondement dans l’Écriture sainte et remonte aux temps apostoliques.

 

[