dimanche 29 septembre

Détails de l'événement

  • 29 septembre 2024
  • 10h00
  • Chapelle St Jean de Bosco - 17 Rue du Moulin des Carmes - 44300 Nantes Téléphone: 07 68 28 76 26
  • 07 68 28 76 26

dimanche 29 septembre – Воскресенье 29 сентября

14ème dimanche après la Pentecôte. неделя 14-я по пятидеcятнице

Commémorés: Saint Cyriaque l’anachorète

  • 9h45 – 10h 15 Confession – исповедь
  • 10h30 Divine Liturgie suivie d’agapes fraternelles, chacun apporte un peu pour tous.
  • 10. 30 Божественная литургия, за которой следуют братские трапезы, каждый приносит немного для всех.

Tropaire, ton 5 
Fidèles, chantons et adorons, / le Verbe sans commencement comme le Père et l’Esprit, / né de la Vierge pour notre salut, / car Il a bien voulu dans sa chair monter sur la Croix / pour y endurer la mort // et relever les morts par sa glorieuse résurrection.

Tropaire de l’église de La Résurrection

Kondakion, ton 5 
Tu es descendu aux enfers, ô mon Sauveur, / Tu as brisé leurs portes, toi le Tout-puissant, / et avec toi Tu as ressuscité les morts, ô Créateur ; / Tu as brisé l’aiguillon de la mort / et Adam a été délivré de la malédiction, ô Ami des hommes. // Aussi te clamons-nous : Seigneur, sauve-nous.

Gloire…
Kondakion de l’église de La Résurrection

Et maintenant…
Kondakion, ton 6 la Mère de Dieu
Protectrice assurée des chrétiens, / médiatrice sans défaillance devant le Créateur, / ne dédaigne pas les supplications des pécheurs, / mais dans ta bonté empresse-toi de nous secourir, / nous qui te clamons avec foi : / sois prompte dans ton intercession et empressée dans ta prière, // ô Mère de Dieu, qui protèges toujours ceux qui t’honorent.

Prokimenon, ton 5  
Tu nous garderas, ô Seigneur, Tu nous préserveras / de cette génération à jamais.
v. Sauve-moi Seigneur, car il n’y a plus de saint.

Lecture de la deuxième épître du saint apôtre Paul aux Corinthiens –  (2Co I,21-II,4)
Frères,
21 Celui qui nous affermit avec vous en Christ, et qui nous a oints, c’est Dieu,
22 lequel nous a aussi marqués d’un sceau et a mis dans nos coeurs les arrhes de l’Esprit.
23 Or, je prends Dieu à témoin sur mon âme, que c’est pour vous épargner que je ne suis plus allé à Corinthe ;
24 non pas que nous dominions sur votre foi, mais nous contribuons à votre joie, car vous êtes fermes dans la foi.
1 Je résolus donc en moi-même de ne pas retourner chez vous dans la tristesse.
2 Car si je vous attriste, qui peut me réjouir, sinon celui qui est attristé par moi ?
3 J’ai écrit comme je l’ai fait pour ne pas éprouver, à mon arrivée, de la tristesse de la part de ceux qui devaient me donner de la joie, ayant en vous tous cette confiance que ma joie est la vôtre à tous.
4 C’est dans une grande affliction, le coeur angoissé, et avec beaucoup de larmes, que je vous ai écrit, non pas afin que vous fussiez attristés, mais afin que vous connussiez l’amour extrême que j’ai pour vous.

Alléluia, ton 5
v. Seigneur, je chanterai éternellement tes miséricordes, de générations en générations ma bouche annoncera tes vérités.
v. Car Tu as dit : « la miséricorde est édifiée pour les siècles », dans les cieux est préparée ta vérité.

Lecture de l’Évangile selon saint Matthieu – (Mt XXII,1-14)
Jésus, prenant la parole, parla de nouveau en parabole, et dit : « Le royaume des cieux est semblable à un roi qui fit des noces pour son fils. Il envoya ses serviteurs appeler ceux qui étaient invités aux noces ; mais ils ne voulurent pas venir. Il envoya encore d’autres serviteurs, en disant : Dites aux conviés : Voici, j’ai préparé mon festin ; mes bœufs et mes bêtes grasses sont tués, tout est prêt, venez aux noces. Mais, sans s’inquiéter de l’invitation, ils s’en allèrent, celui-ci à son champ, celui-là à son trafic ; et les autres se saisirent des serviteurs, les outragèrent et les tuèrent. Le roi fut irrité ; il envoya ses troupes, fit périr ces meurtriers, et brûla leur ville. Alors il dit à ses serviteurs : Les noces sont prêtes ; mais les conviés n’en étaient pas dignes. Allez donc dans les carrefours, et appelez aux noces tous ceux que vous trouverez. Ces serviteurs allèrent dans les chemins, rassemblèrent tous ceux qu’ils trouvèrent, méchants et bons, et la salle des noces fut pleine de convives. Le roi entra pour voir ceux qui étaient à table, et il aperçut là un homme qui n’avait pas revêtu un habit de noces. Il lui dit : Mon ami, comment es-tu entré ici sans avoir un habit de noces ? Cet homme eut la bouche fermée. Alors le roi dit aux serviteurs : Liez-lui les pieds et les mains, et jetez-le dans les ténèbres du dehors, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. Car il y a beaucoup d’appelés, mais peu d’élus. »

Verset de communion
Louez le Seigneur du haut des cieux, louez-le au plus haut des cieux. (Ps. 148,1) dimanche, la Résurrection
Alléluia, alléluia, alléluia.